• FLASH INFO

    09/04/2016 - UN NOUVEAU MOUVEMENT REBELLE EST NE AU TCHAD

     

    Hier, à Tanoua, dans l’extrême nord du Tchad à la frontière Libyenne, quelques 1500 hommes opposés au régime de l'actuel président Idriss Déby Itno, ont lancé une nouvelle rébellion : le "Front pour l'Alternance et la Concorde au Tchad" (FACT). A leurs yeux, les élections qui se tiendront dans quelques heures ne sont qu’une mascarade, et leur mouvement exige le départ d’Idriss Déby. Ils sont déterminés pour cela à user de tous les moyens légitimes, voire à déclencher un conflit armé s’il n’ont pas d’autre choix (dixit Mahdi-Ali, ancien secrétaire général de Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD) créé en 2006 et dont le FACT est une branche dissidente).

     

    09/04/2016 - TOGO UN NOUVEAU CODE DE JUSTICE MILITAIRE

     

    Le projet de loi portant code de justice militaire a été adopté par l'assemblée nationale togolaise le 7 avril dernier. Ce nouveau code qui vient abroger celui de 1981, envisage la mise en place de juridictions militaires (un tribunal et une cour d'appel) qui traiteront des infractions inhérentes à la vie militaires mais aussi celles de droit commun commises par des personnes des forces de défense et de sécurité.

     

    (Ce code sera prochainement disponible sur notre site dès sa publication).

     

    09/04/2016 - PROROGATION DES SANCTIONS DU CONSEIL DE SÉCURITÉ L'ONU A L’ÉGARD DU SOUDAN

     

    Tandis que la situation au Soudan du Sud continue de menacer la paix et la sécurité dans la région, le Conseil de sécurité de l’ONU vient de proroger, jusqu'en juin 2016, les mesures de sanction à l'égard de ce pays. Il entend ainsi obliger les parties belligérantes à respecter les termes de l'accord de paix qu'elles ont signé en août 2015.

    Cette nouvelle résolution vise à proroger l'embargo sur les armes à destination du Soudan, les sanctions (gel des avoirs et interdiction de voyager) à l'égard des individus, et le mandat qui a été confié au Groupe d’experts chargé d’appuyer le Comité des sanctions du Conseil.

     

    Voir la résolution n° 2280 du 07 avril 2016 sur : 

    http://www.un.org/fr/documents/view_doc.asp?symbol=S/RES/2280(2016)

     

    Pour rappel : Suite à un référendum d’autodétermination qui s’est tenu en janvier 2011, et pour lequel un score de 98% en faveur de l’indépendance a été obtenu, la République du Soudan du Sud a déclaré son indépendance le 9 juillet 2011. Elle est alors devenue le 193ème  membre des Nations Unies le 14 juillet 2011. En 2013, le Président Salva Kiir ayant limogé son vice-président Riek Machar pour des questions de leadership, la situation politique s'est alors détériorée et des combats ont éclaté en décembre, entre les partisans de chaque camp, faisant resurgir des rivalités ethniques entre les ethnies Dinks (ethnie de Salva Kiir) et les Nuers (ethnie de Riek Machar). Depuis lors, le pays est en guerre civile.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :